Légende : Les païens et la pierre des Martyrs

Pierres à cupules - Grimentz - 46.101340°'N 7.340972E 1600m

Au temps des païens, les gens se réunissaient près des pierres et faisaient des sacrifices pour implorer la clémence des dieux. Si la cause n'était pas grave, on immolait un agneau, sinon un humain était sacrifié. On plaçait la victime les pieds dans les encoches, on lui tranchait la tête. Le sang alors recueilli s'écoulait de cupule en cupule, pendant que les prières de la population redoublaient d'intensité. Un année, suite à des catastrophes, on voulut sacrifier la plus belle fille de la vallée. Or cette jeune femme chantait merveilleuseument et ravissait les gnomes de la montagne. Ceux-ci firent dégringoler d'énormes rochers, le plus gros s'arrêta par magie juste devant les suppliciants qui furent saisis de stupeur. Les païens comprirent qu'il ne fallait pas tuer la belle, le chef la donna même en mariage à son fils. On dit que par la suite, les hommes atteignant 20 ans devaient escalader le gros bloc arrêté juste en amont de la pierre des sacrifices, appelé pierre des Martyrs. Sils en étaient incapables, on leur coupait la tête.

La pierre des sacrifices à l'Ilot Bosquet, deux grandes cupules en forme de pieds entourées d'un dizaine de cupules ordinaires.

Aucun commentaire: