Le froid

14.02.2012 - 22h    MétéoSuisse annonçait l'arrivée d'une longue période froide dans un premier communiqué du 27 janvier. Le seuil des -20° fut dépassé le 1er février à 2h30 à la Corne de Sorebois. On prenait le 12 à 8h30 la dernière mesure sous ce seuil avec -20.6°. Les 7 et 8 laissèrent le seul répit de la période avec une pointe  à -7.1° le 8 à 15h. Presque chaud! Nouveau record de la saison le 10 avec -24.1° à 18h, la barre est basse... Une telle vague de froid a évidemment été amplement commentée et médiatisée, retenons le bilan officiel de MétéoSuisse accessible par ce lien.

Il n'a plus neigé depuis le 1er février, un peu de givre s'est déposé, en trop faible quantité pour mériter une mesure. la neige fraîche protégeait l'essentiel du manteau du grand froid et supportait le plus fort gradient, même les pentes très tracées donnaient une sensation de poudreuse sous les skis le 8. Du 9 au 13, des vents soutenus mais inférieurs à 80 km/h augmentaient la sensation de froid et réorganisaient la neige en surface. Impossible de faire un bilan global du manteau, mais 4 situations sont faciles à distinguer: 
- Sous la limite des forêts, on trouve du sel moyen recouvert d'une croûte dans les versants exposés au soleil. Bon à skier dans les versants à l'ombre.
- Les alpages sont recouverts d'un mètre d'une neige encore compacte, mais la formation de cristaux à faces planes affaiblit la dureté dans toutes les strates. La bise a laissé des plaques denses en surface, souvent insuffisantes pour supporter un skieur, c'est un carton désagréable. Les pentes épargnées par le vent et les plats sont en cristaux moyens, reliques de la poudre de janvier.
- Sur les pentes nord peu recouvertes et les zones de falaises, du gros sel qui ne retiendra plus rien. Là où la neige est profonde, un manteau compact devrait rester stable encore quelques temps.
- Les arêtes présentent un gros mélange de styles... Plaques assez dures pour que le soulier ne s'enfonce pas, zones croûtées, zones poudreuses épargnées par le vent, givre, il ne manque que du regel au tableau. 
Ce mardi, une matinée limpide, et enfin la douce caresse d'un soleil franc sur le visage. Dès le début d'après-midi, des cirrus précédaient la perturbation qui aborde les Alpes ce soir. On peut espérer une vingtaine de cm d'ici jeudi, et un retour du soleil sous des températures plus supportables en fin de semaine. Plus de neige sur ce substrat anarchique pourrait devenir surprenant, voir dangereux. Même peu de neige devrait remonter à 3 marqué le danger d'avalanche, qui stagne à 2 depuis 15 jours.   

Aucun commentaire: