Quand on rate un épisode

Le col de Sorebois cet après-midi
12.12.2012 - 22h12  Que d'évènements depuis l'article du 4! Pas moins de 91cm de neige se sont ajoutés au cumul de ce début d'hiver, qui atteint désormais 221cm. Nous en étions à 74cm l'an passé à la même date. Et il a fait très froid pendant toute la période, un nouveau record s'est affiché le 11 à 20h avec -21.4° à la Corne.

"Prêté" à notre désormais station soeur de Grimentz qui préparait l'ouverture de ses pistes, je n'ai pas assisté au minage par hélicoptère du jeudi 6, et 18cm bien ventilés ont recouvert le paysage. De retour le 8 pour un minage manuel, il était difficile de distinguer le travail effectué de celui à accomplir. La nouvelle neige cachait les "baignoires". Difficile de dire si les pentes étaient purgées. Cinq jours et trois minages plus tard, je peine toujours à visualiser la situation. Raté un épisode!

A l'ensoleillée mais froide journée de samedi succéda un dimanche en demi-teinte, ciel gris et vent glacial. Les bonnes pentes déjà tracées, beaucoup de riders sont restés au lit. Le ski-club de Zinal organisait le Prix Ford, qui met en compétition les OJ du canton.

Lundi et mardi ajoutaient 27cm de neige au tableau, sous un vent du NW soutenu mais toujours inférieur à 80 km/h. La station neige de Tracuit mesure un indice de transport, qui indique combien de cm ont été transportés vers une pente à l'abri du vent. Le chiffre de 100cm enregistré mardi est digne d'une tempête!

Nous avons retrouvé de grosses quantités de neige dense sur certaines pentes, alors que les traces du week-end ressortaient sur d'autres. C'est à l'abris du vent du nord que l'on trouve notre neige, elle forme d'épaisses vagues faciles à distinguer des zones plus pauvres. Le ski s'enfonce peu en-dessus de 2600m, et d'anciennes traces peuvent perturber la fluidité du geste. Plus bas, 15cm de poudre recouvrent les formes dessinées par des congères moyennement denses. Le terrain, les bisses et les rochers, bien que couverts d'une couche épaisse de 111cm, sont bien marqués. Le froid rend la neige grinçante et ralentit la glisse, les virages ne servent qu'à épouser le terrain. Le soleil parfait du jour compensait facilement les -14° affichés.

Les derniers minages, bien qu'impressionnants, laissent beaucoup de neige en suspension. Si les pentes dégagées début décembre et celles déjà  skiées semblent stables, les nord sont fragiles, particulièrement aux rares endroits qui ne se sont encore jamais déclenchés.

Demain fera la transition vers de nouvelles festivités, en provenance du SW cette fois. Les cartes seront redistribuées avant dimanche.

Aucun commentaire: