Voilà pourquoi

24.03.2013 - 20h30   Week-end particulier à Zinal, la "Bad Amicale" et ses amis organisaient la Zinal Freeride, manifestation qui attire chaque hiver près de 200 amateurs de hors-pistes. Les conditions en-dessus de 2500m étaient agréables et le manteau neigeux stable, nous avons vu de grands moments de ski, des sauts époustouflants, et la plus grosse bringue de la saison. Evidemment, les acteurs de la sécurité locale sont contents de terminer ces trois journées sans accidents majeurs.

Mardi, un foehn emmenait de l'air doux, les températures restées négatives jusqu'alors s'envolèrent à -1.4° à la Corne 2900m le 22 à 18h30 et +12.3° à Zinal 1700m le 23 à 12h. La neige s'est transformée sur les faces exposées jusqu'à 3000m, tout a rapidement pourri sous 2000m. Les pistes vers Zinal et Grimentz restaient fermées vendredi et samedi après-midi, des portions dans la forêt étant très exposées aux avalanches de printemps. Dimanche, après une nuit couverte, la neige n'avait pas gelé au matin et ces pistes restaient fermées. Vers 14h30, le couloir des auberges se déchargea. Un groupe de skieurs qui avait enjambé le filet se trouvait dans la zone. Une personne fut emportée, heureusement sans mal. L'alarme donnée par un témoin déclencha le dispositif de secours. Pour éviter tout danger supplémentaire, un patrouilleur était chargé d'interdire tout passage, qu'aucun skieur ne déclenche de sur-avalanche sur les sauveteurs. C'est pas de la tarte! La règle n'est pas au respect; ni des panneaux, ni des filets, ni du personnel. Les gens semblent plutôt choqués voire fâchés d'avoir à obéir aux consignes.

Je résume ma perplexité en trois images, la première montre les barrières posées pour interdire la piste vers Zinal.


Ensuite mon analyse du couloir des auberges mercredi. 



Enfin, une photo de ce couloir prise dimanche à 17h.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Personnellement je n'ai aucune peine à obéir à de telles consignes qui tombent sous le sens.
Le domaine freeride fermé ce mardi 1er avril (et probablement demain) est plus dur à avaler (sous prétexte de degré 3 alors qu'il s'agit d'un problème de neige ancienne au nord ce qui ne concerne évidemment pas cet endroit sur-tracé quasi dépourvu de pentes nord)
Les couloirs nord de la pointe de Sorebois ont, quand à elles, été touts tracées.