La patte d'ours

46.178651°  -  7.603173°     La patte du dernier ours tué dans la forêt d'Ayer est clouée sur une poutre de la façade ouest de la maison bourgeoisiale. Exposée au soleil couchant depuis 140 ans, on ne la remarque plus, peu savent sa présence encore moins son histoire.

La patte du dernier ours sur la poutre faîtière de la salle bourgeoisiale
Un article daté du 21 février 1964 et rédigé par Pierre Theytaz "pour mémorial et conforme à l'assentiment des anciens" récemment retrouvé contredit d'autres sources. Ce témoignage écrit est le plus vieux en ma possession et situe l'abattage de la bête près du mayen des Moyes vers 1870, par un seul chasseur. 

L'histoire des prédateurs est entourée de mystère. Les faits ont suffisamment émus les hommes pour s'incruster dans les mémoires, le passage des générations les déforme. Les écrits contemporains n'ont rien arrangé. Publier le témoignage d'un ancien n'en fait pas une référence exacte. J'ai longtemps prétendu que l'ours avait été abattu lors d'une battue près des mines des Bourimonts. Il semble que l'honorable mélangea l'ours et le loup, et que ma source ne vérifia pas l'info. Moi non plus d'ailleurs. Voilà le témoignage conservé et affiché chez un villageois.

Cliquez su l'image pour l'agrandir   
Ours et lynx ont été éradiqués au 19ème siècle. Le "Monstre du Valais", un loup mâle, était abattu à Eischoll en 1947. Il semble qu'il ait été responsable du carnage de 11 ovins à Tracuit, de 10 moutons et une chèvre à Cottier et qu'il ait mené trois attaques à Lirec cette même année. Les autorités avaient alors délivré une autorisation de port d'armes à deux bergers de Zinal. La mort des grands prédateurs était un soulagement et une fête pour les communautés paysannes d'autrefois. L'ours d'Hérémence (1830) et le Lynx de Zermatt (1895) sont naturalisés et exposés au musée d'histoire naturelle du Valais. A Mase comme à Ayer, la patte du dernier ours est exposée sur la maison bourgeoisiale. L'ours de Pinsec n'avait rien du nounours.

On pense ce qu'on veut de la présence de ces prédateurs à notre époque. On pense surtout différemment dans un bureau en ville ou dans une forêt à Ayer. Le Lynx fut réintroduit illégalement en Suisse vers 1976, les premiers spécimens sont repérés en Anniviers. Le document suivant des archives de la TSR résume bien l'ambiance d'alors: La chasse au Lynx. Dès 1994, on soupçonna la présence d'un loup dans nos vallées. Il fit beaucoup parler de lui dans le val Ferret. On observe depuis régulièrement sa présence ou ses carnages. L'ours réapparaît timidement dans les grisons, les hautes montagnes nous tiennent à l'abri pour quelques décennies. On trouve sur le net d'autres références intéressantes:

Le dernier ours de VercorinLe dernier ours de ChandolinHistoire du loup en Valais au 20ème siècle (PDF)Répartition du lynx en Valais 2009 (PDF)

Aucun commentaire: