Et un de plus en moins


29.10.2013 - Dès le solstice de décembre les jours se rallongent, tout semble mort alors qu'un nouveau cycle commence, la nature est en gestation. A l'altitude de nos villages, dans l'océan végétal de la vallée, l'hiver est froid et enneigé, le printemps éclatant de vie, l'été ensoleillé et chaud mais pas trop, et l'automne indescriptible! Mieux vaut laisser parler les photos, la suivante montre la prairie de Pramin sous Chandolin le 25 ct.


Je résume mon trekking anniviard annuel en deux saisons. Du premier mai à fin octobre je publie parfois pour partager un événement, résumer une recherche ou noter un info utile. Je boude parfois mon ordinateur pendant des semaines. Mon été s'achève cette semaine. Un de moins en plus! 

Mai et juin furent pourris, des précipitations impressionnantes s'ajoutèrent à la fonte des grosses quantités de neige de l'hiver et nous regardions la montagne avec crainte. Une crue de la Navizence dévasta les ponts du glacier à Zinal en emportant de vastes portions des berges. Mais dans l'ensemble, le terrain absorbait bien ces quantités d'eau record, peu de dégâts furent constatés loin des cours d'eau. Signalons un mouvement de terrain au fond de la piste de Singlinaz, dans une zone épaisse en terre végétale et marécageuse. Le merle noir s'est fait remarquer lors des épisodes neigeux du printemps, ils étaient nombreux autour des routes, tous les automobilistes les ont remarqués, parfois trop tard. Les souris surabondantes en 2012 sont restée très discrètes. Juillet et août furent agréables et sauvèrent notre saison touristique, septembre et octobre restèrent dans les normes. L'alpage du bétail a été décalé d'une semaine, les vaches sont descendues le jour de l'équinoxe. La fenaison a satisfait les paysans, la vendange semble dans les normes. Les arols n'ont pas produit de cônes et les sorbiers sont plus chargés qu'en 2012 mais moins qu'en 2011, le génépi arrivait à maturité en septembre. Un retard constaté chez de nombreuses espèces montagnardes.

Vendredi commence mon hiver, c'est quasi devenu un biorythme, je scrute le ciel et consulte convulsivement les sites météo depuis quinze jours. Une fin de mois étonnamment douce jusqu'à cette nuit, un front froid a traversé le pays blanchissant les alpages et ramenant les températures aux normes. De +5.4° à 2900m hier à 8h à -3.8° ce matin. La station s'ouvre au public le 16 novembre, je pense chausser les coques dans les dix jours à venir si la production de neige est possible. La fin des vacances! Mes pages sur internet vont considérablement s'animer, alors à tout bientôt!

Aucun commentaire: