La rupture!

08.02.2014 - 21h30  Depuis le grand minage du 28 janvier, 34cm se sont ajoutés sur la couche qui oscille entre 85cm et un mètre selon les précipitations et le tassement. Les 12cm tombés hier soir et les vents insistants renvoyèrent les patrouilleurs à la mine, avec à nouveau de bons résultats. Le centre du domaine freeride qui surplombe la piste de Combe Durand s'est enfin déchargé, un peu aidé par l'explosion de 5kg de Tovex largués par hélicoptère. Cette pente était restée stable malgré les minages insistants, seuls les petits couloirs latéraux s'étaient déclenchés, une fois sous les skis de trois skieurs qui avaient profané le filet. On peut compter les violeurs sur les doigts cette saison. La pression de la nouvelle neige sur un fond de plus en plus métamorphosé devait emmener à la rupture, voilà qui est fait.

La piste de Combe Durand à sa réouverture après le minage de ce matin
Les freeriders oublient trop souvent la responsabilité qu'ils prennent en chatouillant la neige en amont des pistes ouvertes au public. Les explosifs ont plus de chances de déstabiliser une pente que le passage de skieurs. Mais la neige est capricieuse, insoumise, surprenante, personne ne la connaît. Les conséquences négatives d'une prise de risque ne doivent toucher que ceux qui profitent de l'euphorie qu'elle engendre.

Le ciel était magnifique ce matin, l'est accueillait le soleil, les premiers nuages de la perturbation du jour décoraient l'ouest. La luminosité est restée moyenne, les précipitations ont commencé vers 21h30 et devraient rester faibles. Le ciel alterne entre épisodes de foehn et de précipitations, cette situation devrait perdurer la semaine prochaine.

Ce samedi matin à 7h50. Lona, les Becs de Bosson et Bendolla

Aucun commentaire: