Avril

L'épisode neigeux en début de mois maintint la couche au-dessus du mètre malgré un mois de mars printanier et agréable à vivre en montagne. Les premiers minages de neige de printemps purgèrent le couloir des Auberges le 9, puis les températures restèrent basses et le manteau se transforma sous fort gradient à l'ombre, par fonte au soleil. Des déclenchements de plaques nous ont surpris tout le mois, la trentaine de cm tombée à la mi-janvier constituait une couche faible au 2/3 du manteau. Les avalanches de printemps partaient en poire puis déclenchaient de larges plaques dans les pentes comme en 2014, mais dans une moindre mesure.

Le 5 avril à 15h, l'arrivée Durand prête après une semaine de fermeture
Le gros coup de tabac de la fin mars nous surprit, nous voyions la fin de la saison et n'imaginions plus travailler un mètre de fraîche. Le radar montrait de fortes précipitations le 29 au soir et il pleuvait dru à Zinal. 73cm et un degré de danger de 4/5 le 30 au matin, presque impossible de skier dans cette quantité de fraîche. La plupart des pentes s'étaient purgées seules et le poids de la neige avait tassé les couches fragiles. Comme souvent lorsque tombent de grosses quantités en peu de temps, les grandes pentes décrochent seules, les autres sont stables. Le vent du NW souffla jusqu'à 116 km/h le 31, achevant de plaquer le manteau. Il tomba 118 cm du 30 mars au 5 avril; quand la chaleur pourrit cette neige et qu'il fallut la miner, elle glissait en plaques sur l'ancienne couche. C'est la troisième circonstance en deux saisons où de la neige mouillée se déclenche en plaques.  Sur le domaine régulièrement miné, les pentes restèrent globalement stables, j'oserais un "gérables". A contrario, de nombreux pièges rendaient la haute montagne inabordable à Pâques.

Le 10 avril tout est détrempé, la dernière neige glisse en plaques sur l'ancienne
Avril resta mitigé jusqu'au dernier week-end de ski les 18 et 19, puis le soleil occupa le ciel et une fonte sérieuse s'amorça jusqu'à 3000m. le manteau mouillé figé par les gelées nocturnes permit de randonner en sécurité en haute montagne, et aux cabanes de sauver leur printemps. Un dernier sursaut d'hiver ajouta 11cm au cumul la veille de la clôture des mesures. Nous avons vécu dans l'ensemble un mois d'avril doux et ensoleillé.

Aucun commentaire: