L'été des écureuils

30.10.2015  -  L'été fut particulièrement agréable à vivre en montagne, l'épisode caniculaire le plus marqué depuis 2003 nous laissera de doux souvenirs. On passe rarement nos soirées sur les terrasses de Zinal en t-shirt et sandales. Avant de rédiger, j'ai relu les conclusions de l'été 2014 et quelques précédentes. Les anciens annotaient le Messager Boîteux pour garder mémoire des événements naturels. J'utilise ce blog pour atteindre un résultat similaire depuis 2009. Y aura-t-il dans quelques générations quelqu'un pour s'intéresser et se dire: "Tiens, les pins d'arol ont beaucoup fructifié deux années de suite en 2014 et 2015!"?  Ca dépendra de l'évolution d'internet, qui devient une prodigieuse mais fragile mémoire. Malgré les doutes, j'ai plaisir à prendre le temps de regarder en arrière, pour transcrire mon long trek anniviard.

Carnet de bord du capitaine, été 2015 de l'ère chrétienne:

Les écureuils ont proliféré, eux se sont aperçu de l'abondance de "mougnettes" pour la deuxième année consécutive. Ils animent les forêts de leurs caquètements, ou se remarquent trop souvent, inanimés hélas, au bord des routes. Effets conjugués de l'augmentation de la circulation et de la population de rongeurs? Certainement! Les sorbiers que j'observe chaque année n'ont aucun fruit. Après la surabondance de 2011 et les années 2012 et 2013 moyennes, ce sera le deuxième hiver sans les sorbes si précieuses pour les oiseaux nicheurs. Les forêts n'ont pas semblé souffrir de la canicule; mais on dit dans les médias que le bostryche en a profité, les dégâts sont peut-être à venir. La rouille du rhododendron touchait des stations d'épicéas, principalement sur les versants ombragés des Morasses et d'Ayer. Peu de guêpes et d'insectes en général. Je me souviens du harcèlement des mouches en 2003, cette été en plein cagnard je me demandais où étaient les insectes.
La canicule fut la star des médias! La plus belle depuis 2003, avec des maximas supérieurs, mais moins longue. Ainsi le record de 2003 était de 16.4° à la Corne de Sorebois 2900m le 4 août, la plus haute valeur de cet été atteint les 17.2° le 7 juillet. Les pluies ont rafraîchit l’atmosphère début août. Le couloir à laves torrentielles du Peterey est resté inactif.  Nous sommes ébahis devant la fonte des glaciers, la montagne est dénuée d'une partie de sa majesté. La fonte est moindre qu'en 2003, mais 12 ans de recul incessant accentuent le visuel de la catastrophe en cours. les bulletins climatologiques du printemps 2015 et de l'été 2015 (pdf) publiés par MétéoSuisse s'ajoutent à la liste des records de température. Par curiosité, je publie ci-dessous les courbes de températures à la Corne pour la même période de 2003 et 2015. 
Cliquez sur les images pour agrandir
J'imaginais qu'une bonne canicule emmènerait de nombreux clients en altitude. Il fait meilleur vivre parmi des touristes curieux et des commerçants épanouis, mais toute la période la plus chaude de fin juin et juillet resta anormalement calme. On l'explique par le franc fort qui baisse le pouvoir d'achat des étrangers en Suisse et augmente celui des Suisses à l'étranger. Résumé: l'avion et les voyages lointains sont moins chers. Ca va améliorer le climat... Mais se sont bien les nationaux qui ont sauvé la saison en août et septembre. Les grandes manifestations, le Grand Raid et le camp des Moyes furent ensoleillés. Sierre-Zinal passa entre les gouttes, pluie le matin et soleil dès 11h. 
Le climat automnal semble normal, anticyclones et perturbations se succèdent dans une douceur dominante. La vallée est agréable à vivre, les couleurs hallucinantes et les week-ends ensoleillés. Je n'avais plus visité le bisse des Sarrasins depuis la fin des travaux. Autrefois dubitatif devant l'ampleur des ouvrages nécessaires au passage de ce chemin, dans une zone alors préservée de l'impact humain, je trouve le résultat positif. Les passerelles vieillies sont bien intégrées et le chemin très agréable. Les photos de la promenade sont consultables dans l'album public été 2015
J'irai demain au Tônet sur l'alpage de Lirec photographier le domaine skiable d'en face comme de coutume. Dès le premier novembre commenceront les mesures de l'hiver 2016, que j'espère autant enneigé que les quatre précédents.

Aucun commentaire: