Mars 2016

25.05.2016    Le mois le plus agréable à vivre en montagne avec des conditions d'enneigement parfaites, une météo clémente et des températures assez fraîches pour garder la neige poudreuse dans les expositions ombragées.

le tableau est généré depuis la feuille de calcul en ligne mars 2016 qui recense les données du mois. Cliquez sur l'image pour agrandir:

La couche s'est maintenue à 140cm avec un apport de 60cm de fraîche dont 40cm les 6 premiers jours du mois, ce qui nous contraint à un minage par hélicoptère le 6 qui vérifia la stabilité relative du manteau suite au tassement de la couche de fond. Je filmais ce jour de congé l'avalanche de la Lé de nouveau spectaculaire, quoiqu' incomparable au monstre du 13 janvier. Cette coulée met en danger les pistes de fond et de promenade, et le passage obligé du Vichiesso vers les cabanes de haute montagne.


Comme le terrain n'avait pas gelé en début d'hiver, ce qui n'est d'ailleurs jamais arrivé depuis que je décris l'enneigement sur ce blog, que la couche était importante et que les températures diurnes transformaient les pentes exposées, nous avons observé de nombreuses gueules de baleines. Ce phénomène mal connu du public se présente comme de grandes grimaces au sommet des zones de reptation. Les gueules de baleines nous indiquent que le manteau est en mouvement et qu'une rupture va se produire. Seules quelques pentes posent ce problème à Zinal, qui est bien plus fréquent à Grimentz. Le minage ne déclenche quasi jamais ces reptations, les ruptures peuvent avoir lieu n'importe quand, même après regel du manteau. Je vous laisse imaginer la difficulté à gérer ces pentes pour les responsables de la sécurité.

Gueule de baleine dans le vallon de Moiry
Autre phénomène intéressant en mars, la montagne au-dessus de 2700m était recouverte de cristaux de givre de surface centimétriques le 13 au matin, pistes damées la veille comprises. Je n'avais jamais observé de si gros cristaux sur toute la montagne, magnifique!

Givre de surface le 13 mars au matin
Les derniers jours du mois, un gros réchauffement mouillait le manteau et annonçait le printemps, le 31 au matin, le mercure était positif à 2900m.

Aucun commentaire: