Février 2017

Février débuta par un temps maussade mais pauvre en précipitations, 51cm s'ajoutèrent aux 11cm du 31 janvier avant le 9, puis plus rien avant 4 malheureux cm le 18. C'est le vent plus que la neige qui nous obligea à miner régulièrement les arêtes où de belles accumulations se formaient. Si certains font de la science, les patrouilleurs responsables de la sécurité des pistes vont miner quand la situation avalancheuse change. Les résultats des premières bombes sont plus fiables que toutes les spéculations intellectuelles. Les petites accumulations journalières restaient difficiles à déclencher mais amélioraient la qualité du ski. Février étant le mois le plus fréquenté, la majorité des clients ont profité d'excellentes conditions en et hors pistes, même s'il fallait se méfier des cailloux juste cachés par un enneigement toujours faible. Les températures restèrent assez basses pour garder la neige poudreuse en altitude, les pistes de retour en stations restaient ouvertes dans de bonnes conditions.

Le 9.2.2017, le vent et 6cm de fraîche avaient bouché les anciennes traces et lissé la montagne. Les conditions étaient excellentes jusqu'en vallée
Les températures moyennes dans les Alpes dépassèrent de 3 à 4° la norme des 30 dernières années, conjuguées à un ensoleillement respectable après le 12, la vallée et les pentes exposées au soleil se découvrirent de leur manteau. Les stations de basse altitude éprouvèrent rapidement des difficultés à entretenir leurs domaines skiables, nous rencontrions à Zinal des passionnés venus de partout attirés par nos bonnes conditions. Sans cracher dans la soupe, le mois est resté nivologiquement terne, permettant au service de sécurité de se concentrer sur la qualité des pistes, les accidents et le service à la clientèle. Le jour de St-Valentin à 14h, je prenais une image à 360° au coeur du domaine, sur la bute près de la buvette des Mormottes, à visionner sur Google Photo

Le 23.2.2017 à 15h, la vallée est libre de neige, les pentes exposées au sud jusqu'à 2000m 
Le SLF plaça la région en danger 3 marqué du 4 au 16, le restant de février affichait un degré limité. Nous gardions à l'esprit que la neige se cristallisait lentement, particulièrement au niveau du sol. La couche atteint les 98cm à 2500m suite aux 24cm tombés le 6. Tôt ou tard, les pentes se purgeraient de cette neige même régulièrement minée et skiée. Le jeu consista dès lors, pour les patrouilleurs, à déclencher ces pentes avant les skieurs. Retrouvez au bout de ces liens  le bulletin climatologique février 2017 édité par MétéoSuisse et la feuille de calcul des données du vallon de Zinal février 2017.



Cliquez pour agrandir

Aucun commentaire: