Novembre 2017

06.12.2017 - 19h30    Ce fut un novembre normal; des précipitations sous forme de neige jusqu'en station, de belles chutes du mercure au gré des fronts froids, de belles hausses au retour du soleil, un climat idéal en montagne pour produire de la neige artificielle. Nous n'avons pas ressenti ce malaise discret que nous taisons en skiant sur des pistes artificielles bordées de pâturages, ni la déception d'un redoux ou d'un période de foehn détruisant la base de notre travail hivernal. Lors des premiers week-ends ouverts au public, les pistes étaient parfaites bien que durcies en fin de journée par le passage des nombreux skieurs. J'ai évité les hors-pistes dans l'attente de meilleures conditions, je suppose que les acharnés voulaient démolir leur ancien matériel avant le passage du Père Noël. L'ouverture au public le samedi 18 novembre enregistre un record de fréquentation, les skieurs romands sont venus nombreux étrenner le Magic Pass à Grimentz-Zinal. Un aventure à signaler, la station organisait un combiné masculin le mercredi 29 sous un ciel changeant et des températures glaciales. Avec les interruptions de course dues à la visibilité, la manche de super-G à duré 4 heures. Bravo aux bénévoles peu habitués à supporter ces conditions extrêmes. Comme de coutume, la feuille de calcul regroupant les mesures à 8h du matin est en ligne. Je suis étonné que le bulletin climatique du mois n'aie pas encore été publiée par MétéoSuisse. Je suppose des précipitations et un ensoleillement dans les normes, des températures légèrement en-dessous.

Les canons à neige assurent des pistes praticables jusqu'à Pâques
Les 108cm de neige tombée ont gardé une couche stable autour des 50cm, protégeant le terrain du froid. La terre des pentes Nord est gelée au-dessus de 2600m, tout reste mou ailleurs, les marécages et sources coulent encore, mais les principales cascades du vallon sont solides et praticables. Des débordements et le yoyo des températures laissent comme l'hiver passé de vastes plaques de glace cachées sous une neige encore peu épaisse. Un piège pour les randonneurs. Le premier bulletin régional annonçait un danger limité le 12 suivi par 4 jours en degré 3 marqué, ce qui était exagéré en-dessous de 3000m. Le mois s'est terminé en degré 2, nous n'avons pas brûlé de munition en novembre.

Cliquez sur le diagramme pour l'agrandir  


      

Aucun commentaire: