Après le foehn

03.02.2018   Ce mois de janvier ne se contentera pas d'un résumé. Entre-deux dépressions baptisées s'est déroulé un épisode plus discret particulier à la région. Une situation de foehn s'est installée, nous étions le 7 janvier en bordure du "mur de foehn" bien visible derrière le Besso. Le vent soufflait SSE à SE, alors que si notre foehn vient du sud, on le connaît mieux avec une tendance Ouest. La situation décrite sur le blog de MétéoSuisse montre en début d'épisode de fortes précipitations sur le Simplon et l'arête Sud des Alpes. Parfois les précipitations débordent jusqu'en Anniviers, ce qui emmène de beaux cumuls. Le foehn s'est calmé lundi 8 au matin, la planchette était soufflée, pas de mesure. Il a neigé abondamment toute la journée, on mesurait déjà plus de 30cm à 16h à 2500m, il pleuvait à 1600m. Au réveil mardi, la sonde de Tracuit montrait plus de 70cm en 24h, le double de celle d'Orzival, nous étions en limite du phénomène. La route cantonale fermée, le village pas déblayé, je  partais bosser peaux aux skis. Traverser la station mardi matin m'a marqué, la civilisation avait abdiqué devant la neige. Seuls les gros 4/4 circulaient, les matinaux déblayaient devant leurs portes, les pompiers bloquaient la route du monde.   

Le centre de Zinal mardi 9 à 7h20
Je mesurais 83cm mardi 9 à 8h, un record en 24 heures depuis 10 ans au moins. Pendant la journée, la pluie trempa le manteau jusqu'à 2200m, et l'humidifia jusqu'à 2500m. On ne retrouva pas cette neige sous les arêtes au minage, elle s'était accumulée dans les combes jusqu'à 2600m, et formait une couche uniforme en-dessous. Des avalanches spontanées de moyennes à grande ampleur marquaient le paysage matinal, toutes sur des pentes connues, dans des dimensions normales. La principale surprise du minage engloutit les balises déjà remplacées sur le croisement Durand-Aigle. La route est restée fermée un jour et demi sous danger 4 fort. Cette neige gorgée d'un sable brun sera facilement reconnaissable dans les profils. Le minage du 10 sur une neige dense eut de beaux résultats sur les grosses pentes, très peu sur les déclivités moyennes.

Les Gardes à Bordon le 10 à 8h20

Aucun commentaire: