Mars 2018

15.05.2018     Mars a débuté par des courses FIS féminines sur les hauts de Sorebois. La piste principale est si souvent teintée de bleu que la couleur se remarque dans toute l'épaisseur du manteau. C'est un colorant alimentaire sans danger pour la nature qui sert à marquer le relief pour les concurrentes.

De la sortie de la ace à Etienne à l'entrée du Goulet le 1 mars 2018
Les températures sont restées fraîches et la nébulosité bien présente jusqu'au 20, quand 24cm de neige récente accompagnée de vents rendit nécessaire un contrôle des pentes; autant pour la neige fraîche que pour vérifier la cohésion du manteau qui se transformait en gros cristaux sur les faces Nord à Sud-Est. Le minage a révélé quelques pièges, mais la stabilité générale restait bonne. Nous redoutions un changement structurel capable de déranger, par métamorphose ou chaleur, la stabilité de cette masse incroyable de neige. Nous observions sur les faces ensoleillées de nombreuses gueules de baleines, elles lâchaient sur les fortes pentes, entraînant une neige lourde loin en aval. Le 16 mars, 4 personnes trouvaient la mort dans une avalanche de ce type au vallon d'Arbi.

Avalanche de glissement typique à Navetta/Ayer le 24 mars 2018
Les avalanches de neige mouillées, les reptations et avalanches de glissement ont préoccupé la deuxième moitié de notre mois. Si les stations de la rive droite du Rhône sont habituées à gérer les glissements, leur longue expérience n'a engendré que des solutions fatalistes; laisser fondre, fermer les pistes en aval, dévier la circulation. Il semble que rien ne permette de maîtriser le moment du déclenchement. Restent les modifications du terrain, digues, déviations ou arrêtes-neige, travaux estivaux peux esthétiques. Pour résumer le problème, lisez l'information sur les avalanches de glissement publiée par le SLF. Nous gérons la neige de printemps en déclenchant les pentes "mûres", soit détrempées, par minage ou en poussant la neige en machine ou à skis. Les grandes plaques de glissement résistent à ces méthodes et même le regel nocturne n'exclut pas l'éventuel déclenchement. Le secteur de la Tsarva à Grimentz est régulièrement confronté au problème; la zone la plus dangereuse à Zinal surplombe le passage de la Latta sur la piste de l'Aigle. J'y observais une belle déchirure du manteau le 23 au matin qui nous obligea à fermer la piste.

En amont de la route de la Latta le 24 mars 2018
La masse en mouvement mesure 30m de haut sur 50m de large, l'épaisseur du manteau est d'un peu plus d'un mètre, j'ai mesuré une masse volumique entre 260 et 290 kg/m3 sur tous les prélèvements. Tout le reste de la piste de l'Aigle était parfait, mais nous vendons des pistes sécurisées. Il convenait de réduire le danger, ou de fermer la zone. Le premier minage déclencha deux coulées autour de la partie en mouvement, sans effet sur la masse. Nous profitâmes d'un redoux le 26 pour tenter notre chance en doublant la charge en amont direct de la fissure, en vain. Le 29 enfin, dans un brouillard à couper au couteau, nous cherchions des points de tir beaucoup plus en amont, dans l'espoir d'envoyer un maximum de neige sur la plaque. La neige toute "pourrite", il était 17h quand l'avalanche déclenchée 40m en amont traversa la plaque de glissement sur sa moitié. Le haut du couloirs des auberges se déversa également jusqu'à la Navizence peu après. Nous pouvions envisager d'ouvrir le retour en station pour Pâques. 

En bleu la piste, en orange le déclenchement du 29 mars. Photo du 26 mars
Notre rôle est d'ouvrir des pistes sécurisées, nous posons un barrage avec filet et panneaux quand un danger subsiste. Evidemment la passage est étroit au regard de la piste de l'Aigle, et la plaque ne partira qu'une fois, faut pas avoir de chance... Ce sont des centaines de skieurs qui ont enjambé le filet, parfois avec des enfants en bas âge. J'ai même observé des moniteurs de camps, non-professionnels, qui jouaient à cette roulette montagnarde avec les enfants des autres. Il ne faut pas s'étonner que chaque année une vingtaine de personnes rentrent du ski dans une boîte en sapin.
   
Cliquez pour agrandir

Le samedi 31 au matin, 31cm de fraîche effaçaient les vieilles traces avant le week-end Pascal. La sensation générale du mois est confirmée par le bulletin climatologique mars 2018 de MétéoSuisse, un mars frais et peu ensoleillé, les 104cm de cumul supplémentaires ont maintenu la couche proche des deux mètres. 

Aucun commentaire: