L'été des Moyes

J'avais 24 ans, accompagnateur fraîchement diplômé, quand on m'a demandé de reprendre l'organisation du traditionnel camp des enfants au mayen des Moyes. J'en gardais des souvenirs d'enfance mitigés; égocentrique de naissance, l'école, les camps et autres animations de groupes n'étaient que passages obligés entre deux moments de liberté. Je montais néanmoins constater l'état des lieux, voir s'il me semblait possible d'y passer une semaine avec les enfants du village. Orties et épilobes occupaient le terrain, on osait pas s'asseoir dans les bâtiments livrés aux insectes et aux rongeurs. Un peu désabusé, je montais sur le toit et m'asseyais sur le faîte à l'heure du coucher du soleil. J'eu à ce moment le coup de foudre qui, avec vingt ans de recul, eut le plus d'impact sur ma vie. Ce lieu, sous la crasse et les orties, était magnifique, magique.

Le mayen vu de drone pendants le camp des enfants 2016
Avec les jeunes du village, nous avons organisé en 1997 le premier camp des Moyes de l'ère numérique et fondé l'association Ayer pour demain pour le pérenniser. Je proposais dans un travail de diplôme de consacrer l'endroit au tourisme doux naissant; sans aucune envie de m'impliquer au niveau commercial, je suis accompagnateur, animateur et conteur, en aucun cas entrepreneur, encore moins restaurateur. La commune et les autorités touristiques ont snobé mon idée, le tourisme doux à Ayer attendrait... Je suis depuis le gardien des lieux, j'entretiens les alentours et les bâtiments, et nous avons vécu en juillet avec 90 jeunes, dont le plus âgé ne compte que la moitié de mes jours, le 22ème camp des enfants. Pour fêter les 200 ans du mayen, Ayer pour demain a obtenu l'autorisation exceptionnelle d'y tenir buvette les week-ends de juillet et août. Le nouveau sentier didactique Zau Zoura et le tour VTT d'Anniviers passent par les Moyes, l'endroit a profité de 20 ans d'entretien régulier et de quelques investissements communaux, une buvette sympathique accueillait les randonneurs dans la forêt d'Ayer... Ma vision s'est réalisée! Avant de passer à la saison des glissades, je tiens à remercier tous les acteurs de l'aventure Ayer pour demain, les parents d'Anniviers et habitants d'Ayer qui, bien qu'intrigués voire méfiants, nous ont toujours soutenu. Avec une tendresse particulière pour les fondateurs de l'association qui nous confient maintenant leur progéniture.

L'ouverture de la buvette le 30 juin avec Alex, Sven et Coco
J'ai passé l'essentiel des heures libres de mon été aux Moyes, à entretenir les lieux, à couper du bois, à câliner les ânes ou à picoler avec les jeunes. Comme nous n'avons pas pu faire de feu du 14 juillet au 25 août, j'ai conté devant des images projetées des lieux des légendes. C'était sympa, mais j'étais obligé de suivre les diapositives sans varier les histoires. Je m'attache aux lieux, 25 saisons d'hiver à Sorebois, 22 étés à entretenir et animer les Moyes, les gens partent, les pierres restent... Il n'y aura plus de buvette, mais des événements ponctuels selon les idées des jeunes de l'association qui utilisent le mayen pour leurs fêtes. Je suis fier d'avoir contribué à leur transmettre ce patrimoine, et heureux quand ils montent s'en mettre une sous les étoiles, à refaire le monde autour d'un feu, comme tous les jeunes fous depuis l'aube des Hommes.

L'équipe du camp 2018 le 13 juillet

Aucun commentaire: