Janvier 2019

12.02.2019   -   L'année commença dans des conditions de rêve, neige, soleil, stations pleines, peu d'accidents. La neige poudreuse et la largeur des pistes garantirent de bonnes conditions sécuritaires sur le secteur Zinal; aucune collision conséquente malgré la fréquentation du domaine. Le danger d'avalanches est resté limité jusqu'au 9, puis Davos trouva bon de l'augmenter au niveau 3 sans que les conditions changent réellement chez nous.

L'épisode intéressant du mois vit 73cm s'ajouter du 13 au 15 dans un courant soutenu d'Ouest virant Nord en fin d'épisode. la plus belle rafale fut mesurée à 113.4 km/h 339° NNW le 14 janvier à 5h00, record du mois et deuxième mesure depuis novembre. Le gros des vents en fin d'épisode accumula la neige dans les pentes Est à Sud, ce qui changea radicalement le... sens du problème. Alors que les pentes Nord avaient mobilisé notre attention jusque-là, nous avons trouvé de belles accumulations de l'autre côté des arêtes mi-janvier.

La trace d'Eole à la Corne du 13 au 14 janvier
Lors du minage régulier des pentes exposées en cours de tempête, le substrat de vieille neige permit des résultats faciles. Sur les Gardes de Bordon, les avalanches spontanées et les tirs de Gazex firent l'essentiel, l'avalanche de la Lée assura seule le spectacle au minage hélico du 15. Boris de Swiss-Fly promena son drone sur le domaine pendant la préparation des pistes :



A Grimentz, l'épisode accumula la neige sur les flancs du vaste cirque de Bendolla orienté Sud-Est, ces pentes difficilement atteignables à ski attendaient l'hélico pour un premier minage, qui fut spectaculaire, filmé par un patrouilleur sur les pistes et par l'assistant de vol dans l'hélico. Les images firent le buzz dans les médias, elles montrent bien le fragile équilibre du manteau neigeux et la force des éléments auxquels sont confrontés les préparateurs de pistes après une tempête. Les journées du 14 et du 15 affichaient un degré 4 moyennement exagéré, les infrastructures et les routes en vallée n'ont jamais été menacées. Les médias ont rapporté deux accidents dans la profession, un jeune patrouilleur est décédé dans une avalanche aux Portes du Soleil et deux collègues Français ont explosé avec leurs charges. L'erreur est vite faite, fort de mes 25 saisons à Sorebois, dans la tempête du 14, j'ai confondu deux zones de tir avant qu'une éclaircie révèle mon erreur. Le reste du mois fut glacial sans s'approcher des extrêmes, nous n'avons pas franchi la barre des -20° à 2900m, mais nous ouvrions les pistes par -15° quasi tous les matins. L'épaisseur de la couche dès 2200m empêcha une transformation excessive, la quarantaine de cm sous les 2000m subit une métamorphose de toute l'épaisseur qui devint gros sel, même sur les secteurs déjà tassés. 

Cliquez pour agrandir

Le bulletin climatologique janvier 2019 de MétéoSuisse montre de grandes disparités dans le pays, les Grisons furent copieusement enneigés comme le bas du canton et les préalpes vaudoises. Dans le centre, nous avons vécu un janvier tranquille, sans accident d'avalanche, sans extrême climatique. L'élévation brusque de la température de surface le 11 dans le diagramme ci-dessus résulte d'une erreur, la feuille des données janvier 2019 est corrigée. Voici quelques chiffres pour comparer l'incomparable, soit les premiers mois des années 2018 et 2019 :

En janvier 2018, la température moyenne à 8h à Zinal était de -2° pour -7.2 à la Corne de Sorebois. Il est tombé 335cm de neige, la plus belle rafale à la Corne atteignit 155 km/h.
En janvier 2019, la température moyenne à 8h à Zinal était de -7,45° pour -12.2° à la Corne de Sorebois. Il est tombé 97cm de neige, la plus belle rafale à la Corne atteignit les 113 km/h.

Aucun commentaire: