Fin de saison abrupte

24.03.2020  -  La décision est tombée le vendredi 13 mars, tous les domaines skiables du pays devaient fermer immédiatement pour éviter la propagation du coronavirus. Les employés des remontées mécaniques et de l'école de ski sont montés lundi 16 pour ranger le matériel de protection et de balisage. Nous avons délaissé un domaine skiable parfait avec 160cm de neige bien tassée au point de mesure à 2500m et 34cm en station à 1700m.

Barrage à l'entrée des Plats de la Lée

Communiqué du service de sécurité de la commune d'Anniviers

Les chemins pédestres hivernaux, les sentiers raquettes, les rando parc ne sont plus ni sécurisés, ni surveillés. Les pistes de ski de fonds, par exemple les Plats de la Lée à Zinal, ne sont plus ni sécurisées ni entretenues, le balisage a été retiré, il en est de même pour les domaines skiables. Il est absolument nécessaire que les personnes qui souhaitent faire des randonnées en peau de phoque, raquettes, s’informent sur le danger d’avalanche. Ces personnes doivent connaitre le milieu alpin,  elles doivent avoir les connaissances suffisantes et le matériel adéquat. Ces sorties se font sur la base de la responsabilité individuelle de chacun.


En clair, les règles de la haute montagne "libre" s'appliquent sur ce qui était le domaine skiable, les piste de ski de fond des Plats de la Lée, les chemins pédestres et raquettes.  Au-delà des barrages et sur tout le territoire, plus rien n'est fait pour protéger les itinéraires contre les dangers de la montagne. De plus, les hôpitaux étant saturés et le personnel soignant mis à rude contribution, il serait malvenu de mobiliser les moyens des systèmes sanitaire et de sauvetage pour une imprudence.  


Depuis la fermeture générale du 14 mars, les conditions printanières sont, hélas, idéales pour la randonnée. Les hautes températures mouillent la neige la journée et le ciel nocturne dégagé fige le manteau. En-dessus de 2200m, la quantité de neige ne permet pas à l'humidité de pénétrer en profondeur, la masse reste stable. Jusqu'à 2600m, les pentes exposées au sud sont dégagées, souvent purgées par les minages près des domaines skiables. Jusqu'en début d'après-midi, le danger d'avalanches maintenu sur deux limité dans la région est quasi nul. Aucune avalanche notable sur les Gardes de Bordon où seules quelques chutes de pierres ont attiré mon attention. J'ai cessé de publier les mesures le matin sur Twitter, vous pouvez les retrouver directement sur la feuille de calcul mars 2020 régulièrement mise à jour. Je surveille le jalon de Sorebois avec le drone, les autres mesures sont disponibles via des stations en ligne et la webcam de la Vouarda.

Les cabanes de haute montagne sont fermées, y compris les locaux d'hiver dans bien des cas. A Tracuit par exemple, seul un local de secours pour les personnes blessées ou perdues sera accessible. 

Le centre du domaine skiable fermé, le 18 mars à 10h. 
Confiné dans mon mayen je ne peux me plaindre, le temps est un luxe dont je profite avec bonheur. Reste à digérer cet énorme gâchis, et à lever les doutes sur le traitement des employés saisonniers souvent négligés par le système. Le magasin du village est bien alimenté, aucun produit ne semble manquer, je souhaite aux anciens venus se réfugier dans leurs résidences secondaires un printemps doux et ensoleillé. Si l'hiver rappelle son bon souvenir, Zinal et la montagne en général seront bien moins confortables. Retrouvez les pages internet officielles sur la gestion du coronavirus : la page de la confédération, celle du canton du Valais, et celle de la commune d'Anniviers, et daté de ce jour ce mot diffusé par Anniviers Tourisme.

Ce montage quasi gore illustre des pages officielles, vilain virus !
La Chine, l'Italie, le Tessin, un premier cas dans le Haut-Valais... J'ai vu arriver la crise avec une totale nonchalance, comme on regarde des informations lointaines au téléjournal. La décision de fermeture du domaine skiable m'a désarçonné. Dix jours plus tard le monde est à l'arrêt, même Trump commence tout doucement à entrevoir le problème malgré son système nerveux centralisé près des hanches. L'autorité élue a repris un pouvoir abandonné depuis longtemps à l'économie. Beaucoup l'avaient bien dit après coup, mais seul Bill Gates criait au loup sur les dangers d'une épidémie mondiale il y a quatre ans. L'humanité fait silence, les machines qui sillonnent et polluent la planète sont en pause. Seuls les chasseurs de l'armée s'en donnent à coeur joie depuis trois jours, histoire de détendre l'atmosphère je présume. Espérons que les hommes profitent de cette pause forcée pour réfléchir, et changer ce qui doit l'être.

Aucun commentaire: