Novembre 2020

On bénéficie souvent d'une longue situation anticyclonique automnale, idéalement en octobre. Cette drôle d'année, l'été indien s'est maintenu tout novembre, à peine entrecoupé par deux insignifiantes perturbations. Le blog MétéoSuisse narre un automne exceptionnellement doux et sec qui frôle les records dans de nombreuses stations, au col du Grand St-Bernard dont les mesures initiales datent de 1818, c'est le deuxième novembre le plus doux après 2015. Pas grand chose à dire sur l'enneigement, les deux perturbations laissèrent 4cm le 16 et 2cm le 20 au matin, qui fondirent rapidement sur toutes les faces un tant soit peu ensoleillées. J'enregistrais une rafale à 75 km/h le 16 et -12° le 20 à la Corne de Sorebois, de minables records provisoires. Par contre deux mercures à 6.9° à 2900m les 2 et 18 du mois, ce qui semble surréaliste... Sur les pentes nord dès 2500m et en-dessus de 3000m, la neige se cristallisa fortement, la montagne exhalait un avant-goût d'hiver. Les alentours des sources et cours d'eaux gelaient lentement, traverser certains torrents pouvait se révéler dangereux. On atteignait encore facilement les cabanes, bon nombre de randonneurs profitèrent de ce novembre ensoleillé.   

Le 29, on commence à étaler la neige artificielle sur l'arête de Sorebois.

Les températures près du sol et l'air très sec permirent la fabrication de neige artificielle dès le 12, les tas sur l'arête de Sorebois étaient quasi suffisants en fin de mois. Je commençais mon hiver auprès des remontées mécaniques le 16 par une semaine à Grimentz avant de regagner mon secteur le lundi suivant. Mon premier contrat hivernal date de l'hiver 90-91, et je me laisse encore surprendre par les caprices de cette montagne, le genre du mot ne m'étonne guère... J'ai fait un tour complet du nouveau télécabine le 27, je prends doucement conscience du changement qui se dessine et de l'outil extraordinaire qui sera mis en service le 12 décembre. Sorebois la belle s'offre une nouvelle jeunesse et si ce monde n'est pas le mien, je suis reconnaissant envers les techniciens, investisseurs et autres décideurs qui permettent ce renouveau. 

Un trou dans l'emballage du cadeau de Noël des amoureux de Zinal.

Le terrain a gelé, ce qui n'est plus arrivé depuis l'hiver 2017, nous devrions avoir moins de soucis avec les avalanches de glissement. On annonce un changement radical de temps pour le 1er décembre, même si la neige naturelle ne vient pas, la baisse des températures permettra l'enneigement technique et nous espérons être prêts pour les courses de coupe d'Europe des 7-8-9 et l'ouverture au public le week-end du 12. Le lien vers la feuille de calcul Novembre 2020 suffira pour illustrer novembre, le graphique que je publie habituellement n'a aucun intérêt. La situation sanitaire jouera aussi un grand rôle cet hiver, et nous ne pouvons qu'espérer un peu de raison de la part des autorités comme des sportifs. Les premiers laisseront respirer la population en favorisant l'accès aux grands espaces montagnards, les autres respecteront les mesures sanitaires qui juguleront l'épidémie. Ainsi soit-il.

Aucun commentaire: