Mars 2021

Du beau temps et des températures faciles en février subliment la plus haute période touristique, du moins quand l'enneigement est suffisant. Un soleil même insistant n'attaque que superficiellement un manteau d'un mètre dans notre fond de vallée ombragé. Début mars, déjà gavés de lumière et de ski, nous commencions à craindre pour notre neige. Pas de précipitation à l'horizon, des températures trop clémentes et une neige sale qui supportera mal le soleil printanier. Les restrictions covid nous privant d'une grosse partie de la clientèle, j'appréhendais la suite de la saison. Heureusement le team Events prévoyait moult courses, dont les championnats nationaux du 22 au 28. 

Pente sud de Combe Durand le 4 mars 2021

Puis on annonça de grosses perturbations avec un fort apport de neige. La Corne mesura la deuxième rafale de l'hiver avec 116 km/h le 11 à 23h30, puis quelques giboulées nous mirent en condition, les véritables précipitations commencèrent la nuit du 13. La stratégie de MétéoSuisse semble d'alarmer pour ensuite baisser les prévisions au fur et à mesure que la situation se précise. C'est mieux que le contraire, mais un peu frustrant quand on aime les coups de tabac, les minages extraordinaires et les avalanches grandioses.    


Un scénario parfait, plus de 20cm trois jours de suite pour un cumul sur trois jours de 72cm. Les vents soutenus du NW, dont deux rafales à 106 km/h, portèrent la neige dans la cuvette de Sorebois sans commettre d'excès. Le premiers minages du 14 vit de beaux résultats, la surface du manteau rejetait la nouvelle neige, beaucoup d'avalanches spontanées. Le minage hélico final du 16 mars programmé au matin dut attendre la fin de journée, trop de vent sur les arêtes. La couche toucha ce matin-là la plus haute côte de la saison. La neige se tassa visiblement pendant la journée, les résultats restèrent moyens voire faible, ce qui repoussa le problème. Le SLF plaça les 15 et 16 en degré 4 fort, les prévisions et le degré de danger pour notre région étaient conformes aux observations sur le terrain. 

Puis vint l'étrange samedi 20 mars; les aficionados avaient déserté le télétravail pour tracer la neige fraîche pendant la semaine, mais un apport d'une dizaine de cm et un ciel azur promettait un beau week-end. Un fort vent d'est s'invita à la fête, déplaçant la neige fraîche sur les sommets et dessinant d'hallucinants nuages, sans gêner le ski. De gros cristaux de givre de surface faisaient scintiller la montagne.   





Le 20 mars 2021 à 9h30, photo de Laeti.

Anticyclone, températures fraîches mais en augmentation constante, la fête s'annonçait superbe pour les organisateurs des championnats suisses. Tout se passa très bien, j'en profite pour faire un clin d'œil aux bénévoles qui permettent à Zinal d'organiser tant de courses au long de l'hiver.

Merci ! Sans vous, sans courses, la saison eut paru bien longue.

Toute la fin du mois fut belle, une micro-perturbation le 27 freina la hausse des températures qui atteignirent 8.8° à 2900m le 30 en fin de journée. Je me dis souvent qu'il vaudrait mieux noter les records de chaleur que de froid, ils deviennent plus spectaculaires. Le rapport climatologique mars 2021 de MétéoSuisse parle de records de chaleur battus dans de nombreuses stations du pays. La feuille de calcul mars 2021 confirme le bilan national, deux profils publiés précédemment gardent mémoire de la configuration neigeuse. 

Cliquez sur l'image pour agrandir.

Aucun commentaire: