Avril 2021

Dans la continuité des derniers jours de mars, avril débuta sous des températures exceptionnelles. Elles mirent à rude épreuve les pistes de retour en station que nous espérions, et avons tenues ouvertes jusqu'au week-end pascal. Les faces exposées au sud étaient libres de neige, limitant le danger d'avalanches mouillées sur les pentes les plus problématiques.  

Relevons l'excellente tenue de la piste de l'Aigle cette saison, le nouveau système d'enneigement a démontré sa pertinence. La route impraticable depuis fin mars, le mur noir est resté ouvert et  enneigé jusqu'au lundi de Pâques. Le glissement des talus de la Latta laissa plus d'un mètre de neige sur la route alors que tout avait fondu alentour. La partie haute de la piste en neige naturelle s'est maintenue tard grâce au bon enneigement général de cette fin de saison. Amusant, de nombreux randonneurs partaient de Zinal pour se retrouver sur une route boueuse dès les premiers lacets de Singlinaz. Un accident en fin de saison relance le débat sur l'interdiction du ski de randonnée sur les pistes. Je n'ai pour ma part aucun doute, il faut rapidement prohiber la pratique, pour la sécurité des skieurs qui financent les remontées mécaniques et les pistes de descente sécurisées que nous leur préparons.

Revenons à la neige; dès le 3, les températures se sont effondrées pour atteindre le 7 au matin la plus basse valeur de l'hiver avec -20.9° à 7h30. Ce qui eut pour conséquence de figer en profondeur tout le manteau sous 3000m, ne laissant qu'un danger d'avalanches résiduel sur les expositions nord en haute montagne. Nous avons pu consacrer notre fin de saison au ski, au tourisme et au rangement, sans soucis pour la stabilité des pentes. Il fallut juste fermer la piste du Chamois quelques après-midi pour éviter les couloirs exposés en-dessous de 1800m côté Grimentz. La station ferma le dimanche 18 avril, nous sommes remontés ranger le lundi. Le domaine skiable était parfait, le paysage montrait un printemps d'apparence normal, une vallée libre de neige jusqu'à 2000m et des prés qui commençaient à verdoyer autour des villages.   
  
Anniviers le 19 avril 2021 à 14h

Les dernières neiges quittèrent mon aire de mesures en station le 19, les Plats de la Lée et et les versants nord mirent plus longtemps à fondre. Je remontais le 30 avril pour prendre les mesures à 2500m, 5cm sur la planchette permirent au cumul saisonnier de juste dépasser les 5 mètres, il restait 80cm au jalon. Le paysage montrait quelques coulées printanières dans les couloirs pentus, le SLF remonta d'ailleurs le degré de danger à 3 pour cette journée ensoleillée qui suivait une nuit couverte.  

Couloir Peter le 30 avril, le manteau n'avait pas serré la nuit.

Le bulletin climatologique de MétéoSuisse annonce le mois d'avril le plus froid de ces vingt dernières années en moyenne nationale. Une catastrophe pour l'agriculture, particulièrement pour les vergers en plaine boostés par les chaleurs de fin mars, en pleine floraison au retour du froid. Ce même froid qui ôta l'épée de Damoclès qui pèse sur les professionnels en gelant profondément le manteau. Nous aurions sans problème pu tenir les pistes ouvertes jusqu'en mai, retrouvez les données résumées dans le graphique sur la feuille de calcul avril 2021

Cliquez pour agrandir

Aucun commentaire: