Le danger 2021

Le premier bulletin d'avalanches régional fut publié le 4 décembre, le SLF anticipait la première véritable perturbation de l'hiver. Concrètement, nous avons effectué le premier minage le 25 décembre pour peu de neige mais une situation réellement dangereuse. Etre entraîné par une plaquelette sur les cailloux, ça peut faire plus mal que passer dix minutes sous la neige. Sur 128 jours observés jusqu'à fin avril, 14 furent estimés en degré 1 faible, 47,5 en degré 2 limité, 58,5 en degré 3 marqué et 8 en degré 4 fort. Je rappelle que les 1/2 degrés correspondent aux 22 jours où le réchauffement diurne augmentait le danger vers la mi-journée. Pas de degré 5 cette saison encore, ce n'est plus arrivé depuis janvier 2018.

Nous avons globalement approuvé l'estimation du SLF pour notre région, même si la situation est parfois radicalement différente entre Chandolin et Zinal qui figurent sur la même zone. Parfois, comme le samedi 16 janvier rétrogradé au degré 3 après deux jours en 4, nous aurions préféré au moins par prévention un jour de plus signalé comme fort, histoire de refroidir quelques têtes brulées. Les derniers jours de janvier furent les plus tendus, mais on peut considérer un hiver tranquille. Je calcule un indice de "stresse saisonnier du patrouilleur" en additionnant le degré de danger journalier, ce qui nous donne 316 pour l'hiver 2021. Par comparaison, j'arrivais à 379 en 2020, 395.5 en 2019, 394 en 2018, 363 en 2017, 354 en 2016, 242 en 2015. J'aime bien cet indice, mais il souffre d'un changements de paradigme du SLF qui utilise plus qu'autrefois le degré 4 en prévention.

On me reproche de ne pas utiliser les couleurs officielles sur mon graphique et je le regrette. Quand j'ai commencé mes observations en 2009, mon logiciel ne permettait pas de choisir les couleurs des aires. La continuité des méthodes de mesures permet la comparaison, cette même continuité valorise mon travail sur ce blog et mon expertise sur le terrain. Trop vieux pour changer...

Aucun commentaire: