L'été des escargots

Je vis le calendrier celte, la saison sombre débutait en novembre avec les festivités de Samain pour s'achever fin avril, suivaient les six mois clairs. La première moitié de notre saison claire 2021 n'a pas mérité l'appellation, froide et humide elle permit des récoltes de champignons record. "L'été des champignons", le titre que j'avais choisi pour ce résumé saisonnier, était déjà attribué au millésime 2014. Je me suis donc rabattu sur les gastéropodes si nombreux dans mes souvenirs d'enfance, encore bien représentés cet année.

Helix pomatia le 13 juillet aux Moyes 1930m
  

Il fallut revoir cet article tellement il ressemblait à celui de 2014. Net progrès, j'ai exploité les données de la station MétéoSuisse de Mottec en ligne depuis 2015 qui propose une pluviométrie depuis 1973, certainement grâce aux chiffres de l'usine hydroélectrique voisine. Je résumé les données dans le tableau interactif ci-dessous, le cumul de 355mm pour mai, juin et juillet est le plus élevé de ces dix dernières années. 2014 suit, les 202mm alors mesurés en juillet ne sont battus que par les 225mm de janvier 2018. 


Beaucoup de champignons, de souris, de petits rapaces comme le faucon crécerelle, une bonne fenaison pour ceux qui ont profité des créneaux météo, et comme en 2014 aucun fruit sur les sorbiers. Dans les différences, notons que les aroles on produit très peu de cônes, que les guêpes sont restées discrètes, que les effets conjugués du regel printanier et du mildiou ont provoqué la plus maigre vendange de l'histoire. Les vignes familiales n'ont donné que quelques raisins de table, du jamais vu. Il semble que ceux qui ont traité leurs vignes dans les bons créneaux avec des produit chimiques aient sauvé leurs récoltes, ceux qui se sont contentés de l'épandage bio par hélicoptère ont tout perdu. Le kérosène brûlé ne protège pas du mildiou. Nous sortîmes hébétés de la période, qui eut cru qu'il y eut tant d'eau dans les cieux? La seule semaine du camp des enfants aux Moyes du 12 au 15 juillet fut rincée par 78mm de pluie dont 40mm pour le mardi 13. Heureusement, après une période transitoire début août, la saison claire mérita enfin son nom. Phébus régna jusqu'à fin octobre tout en permettant un arrosage régulier très propice aux jardins potagers. Les milieux touristiques démoralisés fin juillet annoncent finalement de bons chiffres, on sent enfin une onde positive baigner la communauté.  

Coucher du soleil "à travers" les Pointes de Nava le 9 août

La crise du coronavirus continue avec ses fluctuations d'avis et de méthodes, l'humanité bêlante choisit d'essayer à large échelle des vaccins à ARN messager. A chacun son opinion; je constate que le seul ancien de ma grande famille à avoir succombé avait refusé le vaccin, mais ne peux omettre les doutes bien exposés par cet article de notre-planete.info. Vacciner les personnes affaiblies, à risques, et les anciens me semble légitime, mais toute la population avec un produit dont on ne sait rien des effets à long terme? J'aurais préféré affronter le virus et mener ce combat avec mes défenses naturelles, qu'elles luttent et deviennent plus fortes. Le conseil fédéral impose depuis le 13 septembre un pass sanitaire sous forme de QR code pour aller aux spectacles, manger dans un restaurant, et beaucoup d'activités de la vie normale. Tout en le déclarant facultatif, ils imposent le vaccin en rendant la vie impossible aux rebelles. Je me suis fait piquer pour gagner ma vie, seuls les fortunés peuvent échapper en payant des tests ou en vivant reclus. C'est bien plus grave que devoir s'incliner devant un chapeau, si je me transforme en zombie je sais qui bouffer !

Chanterelles d'été ou girolles dans la Zau Zoura, le 25 juillet
  

Mes albums archivent les saisons, une photo parle plus que mille mots, l'album public Eté 2021 profite de trois excellents outils de capture. Engagé à pour assurer la sécurité de la course Sierre-Zinal, j'ai passé du temps dans les hauts d'Ayer, beaucoup d'images témoignent de l'avancée saisonnière marquée par un été tardif et un automne rayonnant. Le bulletin climatologique été 2021 de MétéoSuisse montre que l'ensoleillement touche les 100% de la norme à Sion, malgré des précipitations record. Notre beau Valais reste très agréable à vivre. Ce document succinct est une lecture obligée pour tous ceux qui parlent de la pluie et du beau temps. 

Aucun commentaire: